Cuisine de bar

Cocktail: ce mot me fait toujours penser au film du même nom avec Tom Cruise et son air juvénile. Il maîtrisait vraiment l’art de manier le shaker, n’est-ce pas, Mesdames? Pourtant, mis à part ce spectacle visuel, je ne suis pas une grande fan de ce genre de boissons. Généralement, je me contente d’un piña colada ou d’un caipirinha, qui font mon bonheur. Je sais, j’suis plate! En fait, c’est parce que je n’ai jamais trouvé de composition qui vaille la peine de changer mes habitudes de consommation. C’est exactement ce que je pensais avant de connaître le LAB, Comptoir à cocktails.

Un espace épuré mais chaleureux m’invite à m’accouder au bar en chêne fait sur mesure. Devant moi, au moins une centaine de bouteilles d’alcool servent à confectionner les meilleurs cocktails originaux que je n’aie jamais bus! Fabien (l’un des trois associés) m’explique que son bar est un véritable laboratoire (d’où son nom) où l’on peut créer, selon les attentes, des cocktails sur mesure. Son équipe de mixologues professionnels confectionne de A à Z des mélanges à base de purée de fruits frais et de sirops originaux (lavande, pain d’épice, violette…), rehaussés par une gamme aromatique importée des États-Unis. «C’est une vraie cuisine, mais une cuisine de bar», m’a-t-il dit, qui résume parfaitement l’endroit.

Bien sûr, il y a des cocktails classiques, mais ça vaut vraiment le coup d’en prendre un original comme le Thamboo à base de gingembre émincé, vodka de l’Idaho, saké, jus d’ananas et soda au gingembre. Je me suis d’ailleurs laissée tenter par une combinaison épicée qui m’a fait rosir les joues en cinq minutes. Rhum jamaïcain ambré, sirop de gingembre, crème de noix de coco, piment fort, jus de lime et soda au citron—vous comprenez pourquoi! C’est une explosion de saveurs à chaque gorgée lorsque vous sirotez un Tigre Thai Collins.

Sur la rue Rachel, vous vous mêlerez à une clientèle diversifiée, surtout le jeudi durant le 5 à 7—une clientèle qui aime l’univers des cocktails et des spiritueux. Mon petit doigt me dit que les bars à vin se feront du souci avec la compétition du Lab, ouvert depuis octobre dernier. C’est la toute dernière tendance, selon moi. Si cet univers vous passionne, vous pouvez prendre des cours, puisque c’est aussi une école de service de bar avec des sessions de working flair, exhibition flair et mixologie. Leurs ateliers découverte, en petit groupe de maximum 10 personnes, vous permettent, en fonction du thème, de connaître l’histoire d’un alcool et d’apprendre à le mixer pour en faire un cocktail à tomber par terre!

1351, rue Rachel Est
Montréal
514-293-3745
www.lab.mixoart.com