C’est dans les « Speakeasy » (bars clandestins des années 20 et 30) que les cocktails les plus intéressants ont vu le jour, ou plus précisément, lors des soirées secrètes où se passait tout sauf l’abstinence ! Bombay Sapphire a recréé pour l’occasion un bar secret à L’Auberge St-Gabriel, à Montréal, pour faire découvrir aux médias les nouveaux cocktails créés par l’ambassadeur de la marque et mixologue de Londres, Merlin Griffiths.

Si vous avez lu mon récit de l’année dernière, vous saurez déjà que j’ai une « petite » faiblesse pour le gin Bombay et pour Monsieur Griffiths. J’ai donc enfilé ma robe Charleston et je me suis préparée avec bonheur pour une soirée Sapphire. Arrivées à l’auberge, un monsieur nous accueille et nous dirige vers des escaliers dont j’ignorais même l’existence. Du haut de mes talons, je trouvais que les escaliers n’avaient plus de fin, mais je me suis enfin rendue au tout dernier étage où nous attendait un bar secret. Une serveuse m’offre le 1er cocktail, qui est tout de suite devenu mon préféré : le French Sapphire, que nous avons rebaptisé le cocktail « bling » car sa surface était parsemée de paillettes d’or comestibles! Un cocktail simple et luxueux composé de gin, de citron, de poire et… de champagne !

Ensuite, Merlin nous a montré comment mélanger trois merveilleux élixirs; le chef Eric Gonzalez nous avait quant à lui préparé des bouchées qui se mariaient avec les cocktails, comme des palourdes « Speakeasy », inspirées d’un plat servi dans les restos des années 20. Rendu au 3ème cocktail, Merlin nous a demandé à Joëlle et à moi de l’assister pour les faire. C’est donc avec les joues rosées (à cause du gin et la gêne) que je m’installe à ses côtés. Nous avons préparé le Dorothy Parker, nommé en l’honneur d’une poète et journaliste de l’époque de la Prohibition. Reconnue pour son humeur, l’une de ses plus célèbres citations était « J’aime boire un martini ou deux tout au plus. Trois et je suis en dessous de la table, quatre et je suis en dessous de mon hôte ! » C’était un peu comme ça que je me sentais après 4 cocktails préparés par le charmant Merlin, mais j’ai été sage… ou presque, mais ça reste un secret du bar clandestin!

Recettes Le French Sapphire

  • 1 oz de gin BOMBAY SAPPHIRE®
  • 0.5 oz de jus de citron
  • 0.5 oz de sirop de sucre (2 mesures de sucre et 1 mesure d’eau bouillante; mélanger jusqu’à dissolution, refroidir)
  • 1 oz de nectar ou jus de poire
  • Allonger de champagne ou de vin mousseux
  • Verser les 4 premiers ingrédients dans un verre à gin et mélanger.
  • Remplir de verre de glace concassée (broyer quelques glaçons).
  • Allonger lentement avec le champagne, et remuer une fois de plus. Garnir d’un long zeste de citron et de flocons d’or comestibles, pour une touche encore plus spéciale.  

Le Sapphire Péché

  • 1.5 oz de gin BOMBAY SAPPHIRE®
  • 1 oz de jus de citron fraîchement pressé
  • 0.5 oz de jus d’orange frais
  • 0.5 oz de sirop de gingembre frais (1 t. de sucre en poudre, 3/4 t. d’eau bouillante, 5 tranches épaisses de racine de gingembre pelée.
  • Chauffer tous les ingrédients dans une casserole à feu moyen-élevé pendant 10 minutes; laisser refroidir 30 minutes, puis passer dans un contenant propre et réfrigérer.)
  • Verser tous les ingrédients dans un shaker avec beaucoup de glace, bien agiter.
  • Passer dans un verre à cocktail refroidi, ou dans un gobelet, sur des glaçons.
  • Garnir de tranches de gingembre et de feuilles de coriandre.

Le Dorothy Parker

  • 1.5 oz de gin BOMBAY SAPPHIRE®
  • 1oz de jus d’ananas frais 1 c. à soupe de grenadine
  • 2 c. à soupe de vermouth Martini & RossiMD Bianco (ou remplacer par du vermouth Martini Extra Dry et 1 c. à café de sucre) 
  • Verser tous les ingrédients dans un shaker avec beaucoup de glace, bien agiter.
  • Passer dans un verre à cocktail refroidi.
  • Garnir d’une feuille d’ananas et d’un zeste de lime.

Retrouvez le Bombay Sapphire sur : 
Site internet