Line m’a demandé un jour quel était mon resto préféré à Montréal. J’ai répondu qu’il était impossible pour moi de n’en choisir qu’un. Elle a ensuite reformulé sa question en me demandant de nommer un restaurant où je pourrais manger tous les jours et j’ai répondu presque sans hésitation : Kazu.

Qu’il fasse -40 ou +30 degrés, je suis toujours prête à faire la file devant ce minuscule izakaya japonais pour m’attabler à l’une de ses 4 tables ou au bar (ma place préférée!) et me régaler les pupilles et les papilles. C’est aussi un délice pour les yeux car c’est toujours un immense plaisir d’observer le chef Kazuo Akutsu (un ancien du Toqué!) à l’œuvre dans sa minuscule cuisine. 

Kazu fut l’un des premiers izakaya à ouvrir ses portes à Montréal il y a à peu près deux ans. Ces tavernes japonaises à l’ambiance survoltée où l’on sert de la nourriture de bar à la nippone sont depuis devenues populaires, mais Kazu demeure, à mon avis, en avant du peloton. 

Bien que l’on vous présentera un minuscule menu en papier en vous attablant au Kazu, je vous conseille de vous fier plutôt au mur où sont affichés les plats disponibles ce soir-là. N’hésitez pas trop longtemps pour faire votre choix : les plats sont préparés en quantité limitée et il n’y a rien de plus frustrant que de voir l’article que l’on voulait tant se faire enlever du mur parce qu’il n’y en a plus.

À mon avis, et après avoir observé le chef quelques fois, je déclare que toute la magie des plats du Kazu réside dans les sauces. Que ce soit dans un bol de nouilles au thon et saumon cru, dans un burger de crevettes ou pour assaisonner des cous de porc à la sauce barbecue (miam!), les sauces du Kazu sont délicieuses et minutieusement distribuées sur les divers plats. 

Pour le dessert, la glace au saké est intriguante et délicieuse et clôture parfaitement un repas au Kazu.

Conseil de zurbaine : essayez d’y aller le dimanche puisque c’est le jour où ils préparent le tofu frais. Faites-moi confiance, même si vous n’êtes pas fan de tofu, vous tomberez sous le charme de celui-ci, qui est vraiment savoureux et onctueux et qui n’a rien à voir avec ceux qu’on trouve sur le marché.

Kazu
1862, rue Sainte-Catherine Ouest
514 937 2333

Heures d’ouverture:
Lundi, Mercredi, Jeudi, Vendredi: Midi à 21h30 
Samedi: 17h30 – 21h30
Fermé les mardis