Je me suis jurée que j’irais à New York chaque année. J’aime Manhattan, l’exaltante, mais j’aime encore plus Brooklyn, l’énergique. De l’autre côté de l’East River, on retrouve de super bonnes tables à de bons prix, des boutiques et des marchés où faire des trouvailles et de petits cafés dans lesquels on se verrait traîner toute la journée. Suivez-moi pour découvrir mes endroits préférés…

Les filles en ville 

Où manger à Brooklyn? 

Mon plus récent coup de cœur, c’est le resto Diner, caché sous le pont Williamsburg. Si la grande tendance foodie à New York est de cuisiner avec des ingrédients locaux et de saison, chez Diner, ils le font déjà plusieurs années. On y mange des pâtes maison, de la viande braisée ou un burger, le tout accompagné de légumes du moment; c’est la serveuse qui nous fait découvrir le menu en l’inscrivant sur la nappe de papier. 

Pour moi, c’est impossible d’aller à New York sans manger une bonne pizza. Direction Bushwick, chez Roberta’s. Après une petite marche dans un quartier industriel, on découvre ce resto chaleureux et enjoué. En attendant que nos places se libèrent, on prend un cocktail ou (un cidre chaud en hiver) au bar à l’extérieur et on en profite pour visiter le jardin. Et puis, on prend place à de grandes tables communes pour manger une des meilleures pizzas de New York.

Pour le brunch, j’aime bien aller chez Egg à Williamsburg, surtout pour le bacon caramélisé. Vraiment trop cochon! J’accompagne le fameux candied bacon d’un œuf dans le trou avec des tomates grillées et du chou kale (mon légume préféré). 

Quand on s’ennuie de notre belle Montréal, on passe manger un sandwich au smoked meat avec de la poutine, de la vraie, au resto Mile End dans le quartier Boerum Hill. On s’assoit au bar qui donne sur la cuisine pour regarder les deux cuisiniers à l’action pendant qu’on discute entre filles.

Le samedi, c’est le rendez-vous des foodies au Smorgasburg de Williamsburg. Sur le bord de l’East River, on se rempli le bedon devant une vue incroyable sur Manhattan. Et on vire carrément coucou devant le choix de bouffe! Des tacos, des sandwichs porchetta, des pupusas, du jus de concombre, des bols de nouilles, des beignes, et tralala. On goûte à tout, et on ramène des cornichons marinés et de la moutarde fancy en souvenir. 

Où sortir à Brooklyn?

En soirée, on va au Radegast Hall & Biergarten pour prendre une bière et un bretzel géant entre zamies dans cet espace ouvert qui rappelle les brasseries de Munich. Ou à l’Hotel Delmano pour prendre un cocktail et des huîtres en amoureux dans ce charmant speakeasy.

Lors de ma dernière visite à Brooklyn, je suis allée danser à la Cameo Gallery, au son de DJ venant de l’Australie et des États-Unis. Pour se rendre dans cette petite salle underground, il faut passer par le The Lovin’ Cup Cafe, se diriger dans le fond et prendre la porte après les toilettes. C’est l’endroit parfait pour entendre jouer le nouveau band du coin ou pour danser toute la nuit. La prochaine fois, je me promets d’aller jouer aux quilles au Brooklyn Bowl

Plaisirs zurbains 

On ne va pas à Brooklyn s’en faire (beaucoup) de magasinage. On commence dans le quartier Williamsburg, chez In God We Trust. Quand j’aurai plus de budget, je m’offrirai un chemisier en soie. En attendant, je repars avec des lunettes de soleil à petit prix et une paire de bottes soldée. Ensuite, j’amène chéri chez Ad Hoc, une boutique orientée autour du thème matelot. Et on finit par tomber en amour devant les jolis bijoux de Catbird. Rien de mieux que de trimbaler nos achats dans de jolis sacs colorés et réutilisables, on visite la boutique estivale BAGGU pour faire le plein et on craque pour leur sac en cuir. 

Envie d’une petite pause-café? Pour un boost d’énergie garanti, on commande un café glacé Kyoto-style chez Blue Bottle Coffee. Pour faire un pot de ce délicieux nectar, de l’eau température-pièce coule goutte à goutte sur les grains de café pendant huit heures. Le résultat assez concentré est dilué sur de la glace et c’est délicieux. On le prend pour emporter et on continue notre shopping. 

Pour les petits budgets, rien de mieux que les vêtements de seconde main. Je peux passer des heures au Beacon’s Closet à la recherche de la pièce parfaite… et repartir avec un sac bien plein. Lors de mon dernier passage à Williamsburg, j’ai aussi découvert qu’il y avait une boutique Buffalo Exchange, un de mes endroits favoris à San Francisco pour faire des trouvailles à petits prix. 

On termine notre shopping à Greenpoint, sur la rue Franklin, dans les boutiques Old HollywoodAlterAlter 140 et Dalaga où on retrouve une superbe sélection de vêtements et d’accessoires, autant pour homme que pour femme. Je ne quitte pas Greenpoint sans prendre un latte chez Café Grumpy.

C’est l’endroit idéal pour s’assoir et jaser ou surfer sur Internet. Mais, surtout, c’est là qu’est tournée la série GIRLS, je souhaite très fort me faire servir par Hannah Horvath à ma prochaine visite.

Activités zurbaines

Ce que j’aime le plus de Brooklyn, ce sont ses nombreux marchés aux puces, j’aime tout particulièrement le Williamsburg Flea Market et l’Artists & Flea Market tous les deux ouverts le dimanche et situés à un coin de rue l’un de l’autre. Ma dernière visite adonnait en même temps que le Renagade Craft Fair, une foire réunissant près de 300 artisans DIY de partout aux États-Unis et même du Québec. J’y ai d’ailleurs croisé Noemiah de Montréal qui y tenait un kiosque.

Par journées très chaudes, on visite la piscine du parc McCarren à Greenpoint qui vient tout juste d’être restaurée après avoir été fermée pendant pratiquement 30 ans. Elle peut accueillir jusqu’à 1500 personnes à la recherche d’un peu de fraîcheur par temps de canicule.

ZZzzzz….

Pour vivre la vraie vie de Brooklyn, j’ai loué une chambre dans un condo de Williamsburg via le site AirBnB.com. J’aime bien habiter chez les locaux et rencontrer de nouvelles personnes lorsque je voyage. C’est notre chance ou jamais de dormir dans un loft d’artiste New Yorkais ou dans un penthouse sur le bord de l’East River.

Si j’avais un hôtel à recommander, ce serait le Wythe Hotel qui a ouvert ses portes en mai dernier. Les chambres sont spectaculaires et plus abordables qu’à Manhattan. On en profite pour découvrir le resto Reynards, de la même gang que le Diner, et le bar The Ides, sur le toit de l’hôtel, qui offre une vue incroyable de Brooklyn, d’un côté, et de Manhattan de l’autre.

Restos